07:17:08 dimanche, 17 novembre 2019

L’avantage, avec la Grande Canarie, est que si vous êtes fatigué des plages et des sports nautiques, il y a beaucoup d'autres choses à faire sur terre. Par exemple la marche, qui est une activité récente en plein essor ou, pour ceux qui souhaitent forcer un peu plus, la randonnée/le trekking.

Dans le but de diversifier le tourisme sur l’île, le Cabildo Insular de Gran Canaria (gouvernement régional) a investi dans la rénovation des Caminos Reales (chemins royaux) et les a rouverts au public. Ces anciens chemins étaient autrefois le seul moyen de circuler dans l'intérieur de l'île. Leur centre est la Cruz de Tejeda, et ils rayonnent depuis ce point et couvrent une grande partie de l’île. Presque 66 000 hectares de l’île sont des terres protégées auxquelles ces anciens chemins fournissent un accès. Certains de ces chemins sont nouveaux et certains sont difficiles, avec des montées sérieuses, mais il y a aussi plusieurs marches relativement courtes et faciles.

Les conditions montagneuses peuvent être très différentes de celles de la côte, aussi assurez-vous d’être bien préparé pour des conditions météorologiques changeantes et commencez votre trek équipé de chaussures solides, de vêtements chauds, de nourriture, de beaucoup d’eau, de protection solaire et d’une bonne carte. Nous vous conseillons aussi de ne jamais marcher seul dans ces régions difficiles et assez désertes, pour le cas où vous subissiez des mésaventures. Il est toujours utile d’emporter un téléphone portable avec vous, pour les cas d’urgence.

La marche ou la randonnée sont une excellente manière d'explorer des paysages moins connus, vierges, et la beauté étincelante de l'ancienne Grande Canarie.