01:05:01 mercredi, 20 novembre 2019

Une route étroite et sinueuse traverse les vallées volcaniques et conduit à la petite ville endormie de Moya qui mérite vraiment une visite pour son impressionnante église néo-romane, terminée en 1957, mais aussi parce que c’est le lieu de naissance de l’un des poètes modernistes les plus illustres d'Espagne, Tomás Morales.

Située au bord de la ravine Barranco de Moya, cette imposante église paroissiale possède deux tours, et à l’intérieur, des sculptures intéressantes, dont une représentation en cèdre du XVe siècle de la Virgen de la Candelaria, à qui cette église est dédiée.

De l’autre côté de la place de l’église se trouve la maison où est né et a grandi le poète le plus célèbre de la Grande Canarie, Tomás Morales (1884-1921). En 1976, elle fut transformée en un petit musée chaleureux dédié à la vie et au travail de ce poète – qui était un médecin qualifié –, qui expose des photographies, des manuscrits, des premières éditions, des peintures, sa machine à écrire Remington et bien d’autres choses encore. Aujourd’hui, ce musée organise aussi des expositions d’art contemporain.

Moya est également réputée pour l’un des gâteaux les plus appréciés de l'île, les bizcochos lustrados (gâteau de Savoie sucré). Ne partez pas sans l’avoir goûté, ou emportez-en quelques-uns !