02:11:28 mercredi, 20 novembre 2019

Depuis la seconde moitié du XIXe siècle, la Grande Canarie a commencé à devenir célèbre dans les cercles européens en tant que base attrayante pour des vacances récréatives; un endroit pour les personnes ayant besoin de se reposer. Les compagnies de transport maritime ont rapidement profité de ce développement et ont équipé leurs navires de cabines pour le transport de passagers. Ces compagnies continuèrent en construisant les premiers hôtels de l’île, dont l’Hotel Santa Catalina (1890) à Las Palmas de Gran Canaria. C’est le seul hôtel datant des prémisses du tourisme qui demeure ouvert.

En 1912, la Loi du Conseil de l'Ile entra en vigueur et fut la pierre angulaire du développement du tourisme, et des services associés furent créés. Cela donna lieu à plusieurs projets d'infrastructure, comme la construction de l'aéroport, des réservoirs d'eau et le principal réseau d'autoroutes de l'île. Pendant la première partie du XXe siècle, plusieurs guerres (la Première et la Seconde Guerre mondiale et la guerre civile espagnole) ont limité la croissance. Même l’inauguration de l’aéroport de Gando (le premier aéroport de la Grande Canarie) en 1930 n’est pas parvenue à relancer le tourisme. Ce n’est qu’en 1957, lorsqu’un appareil de la compagnie aérienne suédoise TSA atterrit avec ses 54 sièges totalement réservés que le tourisme a véritablement pris son essor. C’était le premier des nombreux charters qui arrivèrent sur l’île depuis cette date.

Ensuite, porté par le boom des années soixante, le tourisme est devenu la principale source de revenus de l’île, faisant de la Grande Canarie l’une des destinations touristiques les plus recherchées au monde.

Triana
Puerto Rico
Vie Nocturne

Aujourd’hui, le tourisme de la Grande Canarie est principalement orienté sur les plages, les sports nautiques, la vie nocturne et les parcs de loisirs, en particulier dans le sud de l’île. C’est l’endroit où vous trouvez des parcs aquatiques et à thème, des centres commerciaux, des discothèques et de nombreuses heures de divertissement. Les touristes qui viennent sur les plages et les dunes du sud ont apporté plus de richesses à la Grande Canarie que les plantations de bananiers auraient pu le faire – le tourisme est passé de moins de cent visiteurs par an à la fin du XIXe siècle à 11 millions de visiteurs par an au début du nouveau millénaire.

Le nord de l’île est plus orienté vers les visiteurs d’affaires, qui disposent de toutes sortes d’installations pour l'organisation de conférences, de séminaires et de réunions. Il y a également la région où vous trouvez la ville cosmopolite de Las Palmas, le centre d’affaires de l’île, et le port animé de Puerto de la Luz, l’un des plus importants ports d’Europe. Les plages de sable de Las Canteras et de Las Alcaravaneras bordent la ville de Las Palmas et représentent un revenu stable issu du tourisme dans cette région nord-est.

Et si vous souhaitez vous échapper, la Grande Canarie est la destination parfaite pour des vacances. Avec plus de 300 km de chemins, il n’est pas difficile de sortir des sentiers battus. Le tourisme rural devient de plus en plus populaire, avec la rénovation et l’amélioration des installations disponibles dans les « casas rurales » (maisons rurales). Elles comprennent des maisons troglodytes où vous pourrez être aussi proche de la nature qu’il est humainement possible de l’être.

Note :
La Grande Canarie attire également de plus en plus de visiteurs, avec des marchés « niches » qui se sont développés ces dernières années, comme le golf, les vacances de bien-être ou le tourisme rural, ajoutant encore d’autres attractions à cette destination déjà éclectique et en faisant l’une des plus accomplies d’Europe.

Palmitos Park
Pueblo Canario
Holiday World